vendredi 17 juillet 2015

Il YA-T-IL NECESSITE DE LABELISER LA FORMATION ET L'EDUCATION AU CAMEROUN




1. De la nécessité d’une Communauté Educative

Pour le Dr Jacques ETOUNDI ATEBA, Didacticien, Ingénieur pédagogique, Promoteur du SIEF Cameroun

 "Au Cameroun, à l’instar de plusieurs autres pays du Continent, la création des structures d’éducation et de formation professionnelle s’intensifie, les apports en investissements des pouvoirs publics et de la communauté internationale affluent alors que bon nombre de problèmes de fond persistent. Entre autres figurent l’inadéquation Formation-Emploi ; la quasi inexistence de poli- tiques d’orientation et le faible rendement des systèmes éducatifs et de formation.
Au regard de ces constats majeurs, il reste à penser que si l’Afrique en général, et le Cameroun en particulier, veulent se développer, accéder à l’« émergence », ils doivent se donner les moyens de rationaliser l’investissement éducatif de sorte qu’avec les moyens qui sont mis à leur disposition, ils puissent construire un développement qui dure et survive à leur époque. C’est tout l’en jeu et le défi de notre siècle où le concept de Développement Durable gagne du terrain. Or évoquer un développement qui dure revient implicitement à convoquer la Communauté Éducative tout entière, dans une approche holistique, c’est-à-dire mettre en cohérence  l’étendue de ses composantes : Enseignants, Élèves, parents et apprentis certes ; mais également Enfants, Époux et Épouses, Hommes de culture et de médias ; sans oublier ceux qui animent de manière artisanale ou industrielle la vie économique : les Entreprises » .

2. Cameroun émergent et éducation et formation de qualité

Si l’accès à l’éducation de base constitue le deuxième objectif des OMD, le Cameroun peut se féliciter aujourd'hui d’être parmi les pays ayant l’honneur de l’avoir atteint. Malgré la crise des années 80-90, l’éducation demeure l’un des axes majeurs et prioritaires du Gouvernement camerounais. Les chiffres et les nombreux engagements de l’État peuvent le prouver aujourd'hui. Malheureusement, aucune université camerounaise ne figure dans le classement mondial, la question de l’emploi et de l’absorption socio-professionnelle des diplômés reste d’actualité, les déperditions et les problèmes d’orientation sont encore des sujets de projection… Par ailleurs, les nombreuses initiatives, grandes spécialités et champs parallèles susceptibles de permettre une éducation on labellisée de qualité connaissent un retard sans précédent.

Le Cameroun n’échappe pas à cette exigence de recréation et de réinvention de son système d’éducation et de formation des hommes sans laquelle tous les efforts d’émergence sont voués à l’échec. C’est dans cette optique que le Salon international de l’éducation et de la formation (SIEF) , et qui se tiendra du 22 au24 juillet 2015 au Campus de l’Université de Yaoundé I (et au Hilton Hôtel), est organisé pour mobiliser les énergies, fixer les ambitions et les orientations, inciter à la réflexion et à l’action, etc.

SIEF 2015 est une plateforme de discussion et d’exposition de l’éducation et de la formation au Cameroun depuis les États généraux de l’Éducation de 1993. Ce salon compte porter et repenser l’éducation et la formation dans une perspective de leur discussion et de leur évaluation dans l’optique de l’Émergence. SIEF recevra, sous plus de ses 200 stands attendus, plus de 2000 visiteurs par jour, des experts et des délégations, organismes et hommes de renom en éducation et en formation du Cameroun, de la sous-région et à l’international.

Thème central : Une éducation labellisée de qualité pour un Cameroun émergent

sous-thème: 
  1.  Éthique éducative, citoyenneté et bonne gouvernance
  2.  Éducation et employabilité
  3. Éducation et formation de qualité compétitive
  4. Éducation, culture, traditions et mondialisation



Objectif global : Discuter et exposer les enjeux stratégiques et éthiques qui placent les questions d’éducation et de formation au centre de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.

Objectifs spécifiques :

-          Les possibilités d’orientation et de prospective de l’éducation camerounaise 
      Les possibilités de labélisation de l’éducation africaine en général et camerounaise en particulier
       Les possibilités de coaching, d’insertion des jeunes et de détection talents
-     Les possibilités de convergences des politiques éducatives dans l’optique d’une participation de toute la communauté éducative
-          Les possibilités d’ouverture et de formation à l’étranger
-          Les possibilités de coopération et de financement des infrastructures d’une éducation de qualité

4. Les Cibles

Institutions d’éducation et de formation :
-          Établissements et institutions publics et privés de l’enseignement primaire, secondaire et universitaire (écoles, lycées, collèges, universités, instituts supérieurs privés, etc.)
-          Établissements et institutions de formation professionnelle
-          Institutions publiques, privées et partenaires nationaux, sous-régionaux et internationaux de l’éducation et de la formation
-          Entreprises employeuses et cabinets de ressources humaines               
-          Banques et autres instituts de financement de l’éducation

Visiteurs :
La Communauté éducative entière, et particulièrement :
-          Enseignants
-          Elèves et étudiants
-           Formateurs,
-          Recruteurs, employeurs et salariés
-          Médias et hommes de presse 
-          Editeurs
-           Grand public   
Chefs traditionnels Artistes, musiciens, artisans, etc.    

infos line: Tél: 6 56 83 69 43  - 674 77 23 75  Contact mail : atebajacques@yahoo.fr

Quelques partenaires: